Recherche dans les archives


Toutes les nouvelles

AG CoSIF, posté le 2017-03-22 par Luc M.

Et comme chaque année, journée Science et Explorations

JSE 2017


Certificat met 10 cales, posté le 2017-03-05 par Luc M.

C'est parfaitement d'actualité, ne ratez pas le numéro 36 des aventures de Carbur

carbur

certificat met 10 cales

Et pour ceux d'entre vous qui ne sont pas encore allés voir le magnifique site SouterWeb, mieux vaut tard que jamais.


Calendrier, posté le 2017-02-27 par Luc M.

iCalSyncToujours dans la série Android, vous savez qu'il est possible de récupérer le calendrier des sorties et réunions, interclubs, stages, etc, directement sur un calendrier de téléphone mobile.

Il y a une application (gratuite) à installer : iCalSync. Elle permet d'ajouter, en lecture seulement, un calendrier au format iCalendar sur un agenda Android.

Une fois l'application installée, c'est tout simple :

Dans l'agenda, il faut juste aller chercher le nouveau calendrier et le sélectionner.

Les sorties apparaissent sur la journée complète. Les heures des réunions sont décalées d'une heure, y'a un problème dans la configuration du fuseau horaire. Tant pis.

 

 


Navigation a la carte, posté le 2017-01-29 par Luc M.

Custom MapsPas si simple de charger une carte maison sur un GPS un peu ancien. Et pourtant, on a eu récemment plusieurs fois besoin de jouer avec des cartes différentes, et de se localiser dessus précisément. Encore une fois, la foule des applications Android peut aider. Aujourd'hui, c'est Custom Maps :

  • gratuite
  • permet de charger une carte étalonnée quand une connexion est disponible
  • ...et de se localiser dessus hors connexion

L'application est disponible gratuitement dans l'Android Market. N'importe quelle image peut être utilisée comme carte.

Sur un ordi :

  • va sur le portail InfoTerre du BRMG
  • centre la carte sur la zone d'intérêt (bouton Localisation)
  • passe en plein écran
  • affiche les couches choisies (sur l'exemple à droite, c'est Scans IGN et géologique vecteur harmonisée 1/50000, transparente à 50%)
  • enregistre une copie d'écran
  • pour une zone étendue, assemble pluiseurs copies d'écran avec un éditeur d'images

Sur le téléphone :

  • récupère l'image (mail, serveur...)
  • ouvre Custom Maps
  • Menu (en haut à droite), Create map, sélectionne l'image
  • donne un nom, une description, clique sur Add points
  • fais glisser la carte vers un angle, sur un point reconnaissable
  • joue sur le curseur Transparency pour voir la carte Google et l'image, avec le zoom fais coincider les deux, clique sur Accept
  • recommence pour un autre point, le plus éloigné possible
  • le bouton Preview permet de voir si c'est satisfaisant, tu peux aussi ajouter un troisième point
  • valide avec le bouton Save

Après, on peut même se refiler les cartes étalonnées par mail. Et évidemment, ca marche aussi depuis une tablette GPS.


Convertisseur MNT->OBJ, posté le 2017-01-25 par Luc M.

Vient de paraître, dans la rubique "Projets" : mnt2obj.

Les fichiers MNT (Modèle Numérique de Terrain) sont assez amusants. Ils peuvent même nous être utiles dans certains cas... Par exemple :

  • afficher une carte géologique en 3D (comme dans Geoportail 3D)
  • rapporter le modèle 3D d'une cavité à la surface du sol
  • placer en 3D les cavités d'un même massif

Seulement voilà : les fichiers MNT à notre disposition ne sont pas digérés tels quels par les logiciels 3D. Le but de ce (petit) projet est de fournir une moulinette pour convertir les fichiers MNT de l'IGN au format OBJ, lisibles par tous les logiciels manipulant des modèles 3D. Après, chacun a ses préférences et ses manies, si vous n'en avez pas je vous propose Blender, le couteau suisse libre de la 3D.

Et voilà la première sortie d'écran d'une carte géologique en 3D dans Blender.

Le fichier est importé au format OBJ en mettant "Forward Y".

Allez vite voir dans les projets, le programme est prêt à être téléchargé, les expilcations sont dans le fichier d'aide. Il y a une version Windoze et une version Linux (et le code source pour les curieux).


Lascaux 4, posté le 2016-12-08 par Patrick C.

Simon Coencas, le dernier aventurier de la grotte de Lascau

 
 Des quatre découvreurs de la grotte de Lascaux, il ne reste que lui: Simon Coencas, près de 90 ans, pris en photo chez lui à Paris le 18 novembre 2016
 

Des quatre découvreurs de la grotte de Lascaux, il ne reste que lui: Simon Coencas, près de 90 ans, pris en photo chez lui à Paris le 18 novembre 2016

 
© AFP, JOEL SAGET

AFP, publié le jeudi 08 décembre 2016 à 13h09

Patrimoine: à près de 90 ans, Simon Coencas se souvient encore de ce jour de septembre 1940 où il s'est retrouvé face à des fresques préhistoriques

Des quatre découvreurs de la grotte de Lascaux, il ne reste que lui: à près de 90 ans, Simon Coencas se souvient encore avec émotion de ce jour de septembre 1940 où il s'est retrouvé brusquement face à des fresques peintes par des hommes préhistoriques.

"Avec mes copains, nous étions descendus explorer un trou, nous avons progressé peu à peu et à un moment nous sommes tombés sur la salle des taureaux", raconte-t-il à l'AFP. "Une merveille. Si grande, si impressionnante", dit-il en écartant les bras.

"Nous étions affolés. Nous nous sommes dit +ce n'est pas possible de découvrir une chose pareille!+", poursuit le vieil homme au regard pétillant sous ses larges lunettes, lors d'un entretien réalisé à son domicile parisien, près de l'Arc de Triomphe.

"Nous n'avons pas eu de mal à reconnaître que c'était des hommes préhistoriques qui étaient les auteurs de ces peintures car nous savions qu'ils avaient occupé plusieurs grottes dans la région", assure-t-il.

A l'origine de cette extraordinaire découverte, il y a d'abord un chien qui tombe en arrêt le 8 septembre 1940 devant un trou profond sur la colline boisée de Lascaux. Son maître, un apprenti mécanicien de 18 ans, Marcel Ravidat, décide de revenir l'explorer quatre jours plus tard, le 12 septembre.

Chemin faisant, il tombe sur une bande de trois gamins, Jacques Marsal, Georges Agniel et Simon Coencas, qui décident de l'épauler. 

La France est alors occupée, le village de Montignac, en Dordogne, se trouve en zone libre.

Simon, dont les parents sont des Juifs d'origine grecque établis à Paris, réside temporairement au village. Il a treize ans et habite en face de Jacques, dont la famille tient le café de Montignac.

"Avec ma petite bande, nous cherchions le souterrain du vieux château voisin. Nous espérions trouver un trésor. Nous en avons trouvé un mais pas celui que l'on croyait", sourit Simon Coencas.

Avec un couteau, Ravidat creuse l'entrée du trou pour parvenir à s'y glisser. Les trois adolescents le rejoignent. Éclairés par une lampe pigeon, ils avancent dans la grotte et découvrent peu à peu les peintures rupestres. Chevaux, taureaux, cerfs... C'est la stupéfaction.

- "Bavard" -

"Nous avons décidé de garder le secret. C'était notre trésor", raconte Simon Coencas. 

"Mais je suis bavard et je l'ai dit le soir à mon frère". "Le bon dieu m'a puni", plaisante-t-il en faisant allusion au cancer des cordes vocales qui l'a touché il y a une quinzaine d'années et le conduit à être appareillé.

"Finalement, tout le monde a bavardé et nous avons prévenu l'instituteur Léon Laval", un passionné d'archéologie. "Il ne nous croyait pas, a demandé à avoir des dessins et puis finalement, il est allé à la grotte. Il est tombé des nues."

Dès le 21 septembre, l'abbé Breuil, professeur au Collège de France, visite la grotte qu'il décrit comme "la Chapelle Sixtine de la préhistoire".

Pour Simon, l'aventure de Lascaux est déjà terminée. Il a dû quitter Montignac pour rentrer à Paris avec sa famille.

Les mesures antijuives se mettent à pleuvoir. Son père, qui possède des magasins de vêtements, est déporté à Auschwitz tout comme sa mère. Ils ne reviendront pas.

Simon, lui, échappe de justesse à ce sort. Né le 21 janvier 1927, il est arrêté par la police en 1942 et conduit au camp de Drancy. Il est libéré in extremis car il n'a pas encore 16 ans.

"Si je suis là, c'est parce que le destin l'a voulu". "Il faut toujours avoir de l'espoir", dit cet homme énergique qui a eu aussi à subir de lourdes opérations du coeur.

Après la guerre, il se marie, a trois enfants, et devient ferrailleur.

La vie file vite. Il ne revient à Lascaux qu'en 1986 où il retrouve ses trois complices, désormais tous disparus. Depuis, il assiste avec plaisir aux événements importants autour de la grotte.

Plein de vivacité, Simon Coencas compte bien être présent samedi à l'inauguration par François Hollande de Lascaux 4
, la copie intégrale de la grotte. "C'est une merveille."


Deces Stephane, posté le 2016-11-24 par Luc M.

Stéphane est parti.

Depuis un peu plus de 20 ans, on a gratté, rampé, descendu et remonté des puits, dans un peu toutes les régions de France et d'ailleurs.Stephane

Stéphane a été de tous les coups, toujours là quand il fallait de l'aide, toujours partant. Quelquefois ronchon, mais toujours avec un sourire. Toujours efficace, fiable. C'est un vrai ami qui nous quitte.

Malgré la maladie, on a cru qu'il serait encore avec nous, peut-être pas autant qu'avant, pour passer encore de bons moments ensembles. Mais voilà, la maladie s'est accélérée, il nous a quittés.

Nous pensons à sa famille, frère, sœurs, nièces, tante, et leur adressons nos sincères condoléances.

 

 

 


SGHS TV, posté le 2016-10-09 par Luc M.

Vous connaissez Kodi, le media-center qui mooooonte ?

Si c'est pas le cas :

  • kodi transforme votre ordi en une plateforme multimedia
  • ca s'installe sous Windows, Linux, MacOs, Android, et même Raspberry
  • c'est libre, gratuit, ouvert
  • bref, ca fait tout pour l'audio et la vidéo : podcasts, streaming, flux télé, etc.

Et bien ca y est, le SGHS entre dans votre salon par la grande porte (fenêtre ?) : un addon pour Kodi est disponible. Il permet de voir en grand les diaporamas et les vidéos du club.

En attendant de le trouver dans les addons officiels (ca vient), il est déjà disponible ici.

Système->Extensions->Installer depuis un fichier Zip


Speleo en famille, posté le 2016-10-05 par Luc M.

Speleo en famille 2016Comme les années précédentes, nous vous proposont un week-end de découverte de la spéléologie en famille : pas de limite d'âge, pas de difficulté.

C'est l'occasion de faire découvrir le monde souterrain aux plus jeunes et à leurs parents (et grand-parents).

Notre terrain de jeu est dans le Doubs, à la limite de la Haute-Saône.

Au programme :

Samedi,

  • un petit puits à descendre (juste quelques mètres)
  • des concrétions
  • quelques passages bas ou un peu étroits
  • une vire à franchir
  • une belle balade dans les galeries
  • repas du midi sous terre
  • retour à la surface avant la nuit

Dimanche,

  • promenade en surface
  • ou visite d'une autre petite cavité à proximité

 Alors rejoignez-nous vite !


Tectonique, posté le 2016-09-09 par Luc M.

tectoniquePourquoi la surface terrestre est-elle découpée en seulement quelques grandes plaques tectoniques, et plusieurs dizaines de petites ? Une équipe comprenant deux géologues du CNRS a pu répondre à cette question grâce à un modèle de simulation 3D de la Terre.

Deux phénomènes distincts expliqueraient la formation des grandes plaques et des petites plaques : les grands mouvements de convection dans le manteau, et la fragmentation de la lithosphère due aux fortes tensions qu’elle subit lorsqu'elle "plonge" au niveau des zones de subduction.

https://lejournal.cnrs.fr/articles/le-puzzle-des-plaques-tectoniques-enfin-resolu


InfoGeol, posté le 2016-08-29 par Luc M.

Encore une fois, c'est pas une nouvelle fraîche (2013), mais pourtant bougrement intéressante : l’application mobile InfoGeol, du BRGM, offre un accès aux données géologiques en France. Elle est disponible gratuitement sur iPhone, iPad et pour Android.

Elle permet d'accéder en tout point du territoire aux informations de la carte géologique de la France au 1/1 000 000 et au 1/50 000 ainsi qu'aux logs géologiques issus de la banque de données du sous-sol (BSS) du BRGM.

Disponible (gratuitement) pour iPhone, iPad et Android.

La version smartphone permet d’afficher les informations lithologiques et stratigraphiques locales ou sur un secteur déterminé. Des définitions sont associées aux principaux termes géologiques (type de roche, lithologie et âge).

La version tablette permet en plus de localiser sur une carte les forages ayant des informations géologiques et de les visualiser sous forme de log, les informations lithologiques et stratigraphiques sont alors présentées sur une colonne verticale. Mais aussi de visualiser les coupes géologiques numérisées issues des cartes géologiques imprimées.

C'est pas encombrant (moins de 3Mo), il faut évidemment du réseau pour charger les cartes.

C'est comme à la maison, sauf qu'on est debout sur la carte !


Calendrier, posté le 2016-08-23 par Luc M.

Le calendrier se remplit doucement (mais sûrement). Allez vite voir : c'est les vacances toute l'année au SGHS !

Et d'autres dates sont en attente...

Alors il n'y a plus une minute à perdre, on sort la tête du panier et on y va !


Journees nationales de l archeologie, posté le 2016-06-17 par Luc M.

Un week-end dédié à l’archéologie

La 7e édition des Journées nationales de l'archéologie aura lieu les 17, 18 et 19 juin 2016.

Que vous soyez passionnés d’histoire ou simples curieux, familles, scolaires ou étudiants, venez découvrir les coulisses du patrimoine et de la recherche archéologique et accédez à des lieux exceptionnellement ouverts au public !

Plus de 1000 manifestations organisées dans plus de 600 lieux vous ouvrent leurs portes.

A travers des visites de chantiers de fouilles, de sites archéologiques, d’expositions, de musées ou de laboratoires, rencontrez tous les acteurs de l’archéologie !

Par exemple dans l'Yonne, le site d'Escolive.

http://journees-archeologie.fr/


50 ans du SGHS : J-20, posté le 2016-06-03 par Luc M.

50 ans du SGHS

Le moment de nous retrouver approche. Rejoignez-nous vite pour souffler ensemble toutes ces bougies, et passer un bon moment ensemble.

Voir tous les détails


Le nouveau croll, posté le 2016-04-05 par Luc M.

Hé bien, le nouveau bloqueur de poitrine n'est finalement pas l'arme absolue :

Croll

Conséquences possibles de l’usage d’un Bloqueur CROLL en fin de vie : sous certaines conditions d’utilisation liées à l’environnement et à la gestuelle, l’usage d’un bloqueur CROLL, au-delà des critères de mise au rebut, peut amener à une perforation de la tôle inoxydable. Une fois la perforation initiée, l’ouverture se propage jusqu’à déboucher au bord de la tôle inoxydable et créer une arête tranchante rendant le CROLL inutilisable avec un bloqueur de pied : l’arête vive peut se planter dans la corde rendant le coulissement du CROLL impossible et la gaine de la corde peut s’en trouver endommagée. Le spéléologue peut alors se trouver obligé d’arrêter immédiatement l’usage de son CROLL, alors qu’il est encore sous terre. Sans bloqueur de secours, la seule solution est donc de remonter sans bloqueurs de pied délicatement en utilisant uniquement la pédale pour ne pas tendre la corde au niveau du CROLL.

https://www.petzl.com/FR/fr/Sport/Actu/2016-2-2/Bien-detecter-la-fin-de-vie-d-un-bloqueur-CROLL-en-speleologie#.VwPXarMWUZ2


50 ans du SGHS, posté le 2016-04-02 par Luc M.

50 ans du SGHS

Nous vous invitons à venir nous retrouver pour souffler ensemble toutes ces bougies, et passer un bon moment ensemble.

Voir tous les détails